Vendredi 13, chance ou malheur ?

 

Le vendredi 13 est le jour le plus associé à des superstitions (= croyances un peu surnaturelles) de tout notre calendrier. Pour des millions d’entre nous, il est attendu avec angoisse depuis la nuit des temps (= depuis toujours), et pourtant quelques-uns l’ont associé au contraire à un jour de chance. 

 

Mais d’où vient cette drôle d’idée que le vendredi 13 porterait malheur ou chance ?

 

Comme souvent il faut d’abord aller regarder du côté des romains pour comprendre…

Chez ceux-ci le chiffre 12 était associé à une certaine perfection : Les 12 dieux de l’Olympe, les douze constellations (= ensemble d’étoiles), 12 signes du zodiaque (= taureau, gémeaux, bélier etc …), douze heures du jour et de la nuit… le treize, c’est donc l’unité qui vient perturber l’harmonie et introduit le désordre…

Et si l’on ajoute que le vendredi était dans la civilisation romaine le jour des exécutions des condamnés à mort, on commence à avoir de sérieux indices…

Le Christ avait 12 apôtres, cela signifie que lors de son dernier repas, la Cène, ils étaient 13 à table… ce qui ne lui a pas porté chance…

Et comme une vieille tradition attribue le jour de la crucifixion du Christ au vendredi… l’on comprend que la peur du vendredi 13 n’est pas une invention récente.

L’arrestation du dernier grand maître des templiers, Jacques de Mollay, le vendredi 13 octobre 1307, et la malédiction qui s’en suivit pour le roi et ses proches est encore aujourd’hui considérée par certains comme la preuve de la noirceur de ce jour.

 

Et rassurez-vous les romains ou chrétiens n’ont pas l’exclusivité des superstitions irrationnelles, dans le judaïsme comme dans les religions païennes du nord de l’Europe de nombreuses légendes associent le 13 à la malchance… et en Espagne c’est le mardi 13 qui porte malheur.

 

J’ai dit irrationnelle ?

Eh bien oui, à ce jour toutes les études plus ou moins sérieuses faites aux quatre coins du monde démontrent qu’un vendredi 13 n’est pas plus dangereux que n’importe quel autre vendredi de l’année ! 

Heureusement, chaque année nous comptons entre un et trois vendredis 13, et selon les statistiques le vendredi est le jour qui le plus de chance d’être attribué au 13ème jour du mois dans notre bon calendrier Grégorien… qui a d’ailleurs été mis en place par le pape Grégoire XIII…

 

Et si malgré tout vous avez toujours la phobie du vendredi 13, alors sachez que vous êtes paraskevidékatriaphobe. Ce mot barbare vient tous simplement du mot grec paraskevi qui signifie Vendredi et du mot dékatria qui signifie 13.

En France, la Française des jeux enregistre jusqu’à 3 fois plus de joueurs le jour du Vendredi 13 !

Bonne chance !

 

Et pour en savoir plus, découvrez cette petite vidéo  https://youtu.be/_YuWFvVizYs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.