Un été à l’ALIP – Atelier Mode

Que s’est-il passé à l’ALIP cet été ? Suite de nos épisodes.

 

Julie a animé un atelier de français à travers la mode. Au cours de cette formation, ils ont pu définir la mode et comprendre les différences entre prêt-à-porter et haute couture.
Ils ont également parcouru les décennies de l’histoire de la mode en France et des stylistes qui ont fait sa renommée.
Ils ont ensuite appris à décrire un look, un style : matières, motifs, couleurs et à partager leurs différentes visions culturelles.
Blogs et articles de presse mode n’ont plus de secrets pour eux.

 

Ci-dessous un aperçu de leur travail !

 

 

Qu’attendez-vous pour nous rejoindre ? Contactez-nous info@alipfrance.com 

 

Un été à l’ALIP / Le français par ses personnalités

 

Voici un atelier que les étudiants ont particulièrement apprécié cet été ! Vanessa a animé avec enthousiasme l’atelier Le Français par ses Personnalités.
L’objectif était d’approcher la culture francophone de toujours et d’aujourd’hui par des personnages marquants. La francophonie à l’honneur donc, et dans des domaines variés : cinéma, sciences, bande-dessinée etc.
Une approche originale et hors des sentiers battus. 
A l’aide de multiples documents, les étudiants ont levé le voile sur des pans entiers de ce qui fait la culture d’aujourd’hui. Vanessa leur a également proposé des fiches pour prolonger leurs recherches personnelles et assouvir leur curiosité 🙂
Bref un succès sur toute la ligne !

 

Voici un aperçu :

 

Alors, qu’attendez-vous pour nous rejoindre ? Contactez-nous : info@alipfrance.com 

 

Zoom ALIP

 

Parmi les ateliers proposés à l’ALIP, une grande parti d’entre eux est consacrée à la culture francophone.
Voici un aperçu des thèmes et sorties de l’été 2018 !

 

Alors, qu’attendez-nous pour nous rejoindre ? Contactez-nous : info@alipfrance.com

 

 

NOUVEAU !! Stage intensif de français en septembre 2018 !!

L’école ALIP propose un nouveau stage intensif de français à la rentrée !

 

  • Vous êtes un étudiant étranger entrant prochainement dans une grande école ou une université en France ?

  • Vous adorez la culture et la langue française et avez envie de rencontrer des étudiants du monde entier ?

  • Vous avez peu de temps et recherchez une formation courte mais efficace ?

  • Vous vous préparez à présenter un examen de français ?

 

Alors, ce stage est fait pour vous !

 

25 heures par semaine de cours de français et d’activités culturelles en plein cœur de Paris.

 

Téléchargez la fiche d’inscription et retournez-la à info@alipfrance.com

 

La méthodologie à l’ALIP

 

Qu’est-ce que le cours de méthodologie de l’ALIP ?

Une grande partie des étudiants de l’ALIP se destinent à intégrer une Grande Ecole après leur formation dans notre école. Les spécificités du travail académique sont particulières à chaque pays et leur maîtrise est une des clés de la réussite. Ce module a donc tout naturellement trouvé sa place dans le programme de cours des étudiants en préparation linguistique.

 

Quels sont les objectifs de ce module ?

L’objectif principal est d’appréhender les principes méthodologiques liés aux études supérieures dans un environnement francophone.
Mais tous les étudiants, en fonction de leurs niveaux de langue et de leurs parcours d’études antérieures n’ont pas les mêmes besoins. A partir de notre expérience et de nos relations privilégiées avec ces Grandes Ecoles, l’ALIP a ainsi mis en place des référentiels de formation adaptés à chacun.

 

Quelques exemples ?

Prenons le niveau A2. Voici les objectifs communicatifs et interculturels que les étudiants ont abordé entre mars et mai :
Communiquer avec l’administration et le personnel d’une école : savoir écrire un mail formel en décryptant les codes culturels, s’excuser ou justifier.
Connaître les usages d’un devoir manuscrit pour mieux se préparer au cours magistral. Cela passe également par un rappel et un approfondissement des signes de ponctuation et de leur utilisation.
Enfin un important travail a été fait sur la lecture, pour développer la fluidité d’une part et l’intonation d’autre part. La prise de parole en contexte universitaire, fait partie, comme son pendant à l’écrit, d’un autre module nommé Techniques d’expressions écrite et orale entièrement dédié.
Nos étudiants plus avancés en français approfondissent ces notions de ponctuation mais s’ouvrent également à d’autres aspects du travail académique comme la prise de notes par exemple. Elle occupe une grande place dans ce module, pour la rendre efficace, pour savoir s’organiser et utiliser les abréviations courantes. C’est également un travail sur le lexique qui est fait à cette occasion : reformulation, nominalisation etc.
Enfin nous abordons avec eux les exercices de synthèse et compte-rendu ainsi que la fiche de lecture. Nos étudiants sont ainsi prêts à structurer leurs plans, à résumer des points de vue, à adapter leur discours au destinataire etc.

 

Ce module de Méthodologie est donc un complément indispensable du programme d’apprentissage du français à l’ALIP.

 

Plus d’informations sur nos programmes
Contact : mguillem@alipfrance.com 

 

Cours de Projet Printemps 2018

Le cours de projet de l’ALIP est unique. Il n’est proposé nulle part ailleurs.

Il a été pensé comme une première étape vers l’intégration estudiantine et professionnelle. Pédagogiquement, il incarne totalement la méthodologie actionnelle chère aux enseignants de français langue étrangère.

En effet, il met l’étudiant au cœur d’une tâche à réaliser, en lui proposant de concevoir de A à Z un projet. Nous vous en parlions déjà en janvier 2018, ici https://www.alipfrance.com/?s=projet

A la session d’octobre, lorsque l’ALIP reçoit plusieurs dizaines de nouveaux étudiants, l’équipe pédagogique impose alors un thème et guide les étudiants au maximum à l’aide d’outils dédiés et spécifiquement créés pour eux. Lors de la session de février, nos apprenants, un peu plus expérimentés pour certains, vont choisir eux-mêmes leurs thèmes et par là se familiarisent encore davantage avec le travail d’équipe.

Ils doivent imaginer, négocier, défendre leurs points de vue, justifier et faire des compromis pour parvenir ensemble à leur objectif.

Le projet va leur permettre de mettre en relation leur présent actuel d’étudiants en français avec, pour certains, leur futur d’étudiants de grandes écoles ou de professionnels.

C’est l’occasion de travailler en groupe, de déterminer les rôles de chacun et d’apprendre à communiquer pour faire quelque chose. C’est aussi et surtout, comme tous les étudiants le soulignent, une formidable occasion d’entrer en contact avec les francophones et leur culture. Enfin c’est aussi une manière de faire le lien avec leurs cours de techniques d’expressions écrite et orale lors de la soutenance et du rapport.

Pour toute l’équipe qui les accompagne pendant ce processus, leur fierté lors des présentations est la récompense !

Cette session, nous avions donc choisi de laisser les étudiants décider entre eux de leur projet. Nous avons donc pu constater ce qui intéressait, surprenait ou questionnait nos étudiants.

Et nous avons ainsi assisté à un projet intitulé Un jour à Paris qui se proposait de faire découvrir des lieux de loisirs aux étudiants, au moyen d’une vidéo d’interviews.

Voici ce qu’ils disent de leur projet :

« Notre projet est d’abord de réaliser une enquête auprès d’étudiants parisiens puis faire un guide qui inclut des endroits pour manger, faire du shopping et sortir le soir. Notre but est d’aider les nouveaux étudiants étrangers. » Ils ont interviewé une vingtaine de francophones et ont sélectionné 3 lieux qu’ils ont testés.

Nous avons également eu un projet sur la thématique du stage en France.

Comment trouver un stage, quels conseils peut-on donner aux étudiants étrangers etc… Ils ont donc interviewé des étudiants étrangers et des chefs d’entreprise.

Un autre groupe s’est intéressé à l’une des caractéristiques de la France : ses pâtisseries !

L’objectif était de mieux comprendre la culture des francophones et de la transmettre aux étudiants étrangers.

Ils ont donc rencontré des pâtissiers et questionné des francophones sur leurs préférences gastronomiques.

Un autre groupe a voulu mieux connaître les activités extra-scolaires proposées par les grandes écoles à Paris. BDE, associations, etc … tout cela n’a plus de secret pour eux et ils ont pu rencontrer plusieurs responsables et étudiants francophones.

Pour les étudiants cela n’a pas été toujours simple, ils ont surmonté pas mal d’obstacles pour aller jusqu’au bout : prises de rendez-vous, problèmes techniques, communication, emplois du temps, coopération des interviewés etc … mais le résultat de cette session nous a encore époustouflés !

  

Pour leur rapport final, ils ont dû analyser individuellement leur expérience en prenant un peu de recul. Et voici quelques extraits :

 

« C’est une expérience inoubliable ». « On ne fait pas seulement sa propre tâche, on a besoin d’aider les autres, on a besoin d’être plus solidaire ». « Avant, j’avais un peu peur de parler français parce que je suis inquiète si on ne peut pas me comprendre. Mais après ce projet, j’ai interviewé des professeurs et ils peuvent comprendre presque tout ce que je dis et je peux aussi les comprendre et je suis très très contente et j’ai plus de confiance. J’aime parler français avec les autres maintenant. »
« Cohésion, patience et dynamisme, c’est ça que j’ai appris. Tout pourra m’aider pour progresser dans mes études ou ma vie. » « Pour moi ce projet est un challenge tout neuf parce qu’avant je n’avais pas d’expérience comme ça ; j’ai rencontré beaucoup de problèmes techniques mais les collègues m’ont aidé. »
« En faisant les sous-titres de la vidéo, j’ai amélioré mon français parce que j’ai dû réécouter beaucoup ! Et ça c’est vraiment utile pour moi. » « On m’a choisie pour interviewer les vendeurs. J’avais beaucoup de stress parce que les français parlent vite. Je n’avais pas confiance en moi.  Pendant 2 jours j’ai regardé des vidéos de pâtissiers sur YouTube pour améliorer mon questionnaire. Ce projet est un souvenir de la première fois où j’ai appliqué la langue en dehors de l’école. »
« Au début je ne connaissais pas mes camarades alors j’ai pensé que c’était une bonne occasion pour faire connaissance. » « J’étais très satisfaite du déroulement du projet car tout était fluide et notre équipe très professionnelle et efficace. » « J’ai appris à travailler en équipe. Je n’étais pas fort en communication et coopération avec les gens. Cette expérience va m’aider dans mon école future et quand je trouve un travail. »
« Cette expérience est très unique pour moi. Le projet c’est l’activité pratique et tout le monde doit participer. »  « J’ai appris à faire beaucoup plus attention à bien prononcer afin de pouvoir parler comme un français, mon but pour ce semestre. » « J’ai appris à avoir plus confiance en moi, j’ai appris les techniques pour motiver une équipe. » « C’est la première fois que je prends le cours de projet. Je m’intéressais à ce cours après avoir regardé les films des étudiants du semestre dernier. Effectivement j’ai beaucoup profité de ce projet. »
« J’espère qu’il y aura plus de cours similaires dans le futur pour que je connaisse mieux la culture et améliore mon français. » « Personnellement cette occasion m’a redonné la confiance et la capacité à parler devant les autres. Ce projet sera une bonne préparation pour mes hautes études à venir en master. »

Nous les remercions tous pour leur engagement, et un grand bravo à leurs enseignantes, Julie et Armelle.

Le théâtre à l’ALIP

Pratiquer la langue tout en jouant, c’est l’aventure que viennent de vivre nos Alipiens au sein de l’atelier théâtre de l’école ALIP.

Durant 10 semaines, ils ont travaillé autour du théâtre. Le but n’est pas d’en faire des comédiens (sauf s’ils en rêvent !) mais bien de développer les compétences d’expression orale, la spontanéité et la culture 🙂 

Avec leur enseignante Frédérique, comédienne, clown et professeure de français langue étrangère à l’école ALIP, ils ont appris à exprimer des émotions, à passer de l’une à l’autre.

Mais aussi à placer leurs voix et utiliser les silences. Au moyen de multiples activités, dont des vire langues, les Alipiens ont cherché sans relâche à améliorer leur prononciation et à articuler clairement.

Ils ont participé activement à de nombreuses improvisations et étudié des scènes aussi variées que “Garde à vue”, “le mot” de Victor Hugo ou encore “Cyrano”…

Puis est arrivé le choix de la pièce ! Frédérique leur a proposéMusée Haut Musée Bas de Jean-Michel Ribes, succession de scènes pleines d’humour autour de la place que la nature reprend sur l’homme. Mise en voix, mise en espace, distribution des rôles, répétitions et filages

 

Jeudi 31 mai à 16h30, les étudiants de l’atelier théâtre de l’ALIP présenteront leurs réalisations. Ils ont sûrement le trac à l’heure qu’il est …

Nous vous ferons vivre cet événement sur ces pages et sur notre Facebook ALIP Paris

 

Etudiants : tout savoir sur le logement !

 

L’aide au logement des étudiants

  • Les aides au logement de la CAF

Lorsque vos ressources sont modestes, vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la caisse des allocations familiales (CAF) pour payer votre loyer.

Trois aides – non cumulables – existent : l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familiale (ALF ) et l’allocation de logement sociale (ALS).

 

L’aide à laquelle les étudiants ont le plus souvent recours est l’allocation de logement social (ALS). Elle concerne les jeunes célibataires sans enfant et dont l’appartement est privé.

L’APL est destinée aux locataires d’un logement conventionné par l’Etat, telles que les résidences universitaires et les habitations à loyer modéré (HLM). Elle est versée directement au propriétaire qui déduit son montant de votre loyer. 

L’ALF s’adresse aux locataires mariés et/ou ayant une personne à charge (enfant ou autres).

 

Quelles conditions remplir pour être éligible aux aides de la CAF ?

– Bénéficier d’un titre de séjour si vous n’êtes pas un ressortissant français

– Ne pas avoir un lien de parenté direct avec le propriétaire

– Etre titulaire d’un bail à votre nom.

– Votre logement doit respecter certaines règles : une surface d’au moins 9 m², une arrivée d’eau potable, la présence d’un chauffage, d’un évier et d’un WC.

– Le logement doit être occupé au moins 8 mois par an.

– Vos ressources (salaire, bourse etc…) doivent être inférieures à un certain montant.  Attention, il ne s’agit pas du revenu de vos parents.

 

Quel montant ?

Le montant des aides varie en fonction de vos ressources, du prix de votre loyer, du lieu de votre logement mais dépasse rarement les 250 euros par mois. Le site internet de la CAF propose un simulateur permettant d’évaluer le montant auquel vous pouvez prétendre.

 

  • La clé (caution locative étudiante)

La caution locative étudiante est un dispositif de l’Etat. Il vise à faciliter l’accès au logement des étudiants (étrangers y compris) sans caution familiale.

C’est l’Etat qui se porte garant du jeune, à hauteur de 700 euros par mois maximum.

En échange, l’étudiant s’engage à verser chaque mois auprès des gestionnaires du dispositif un montant équivalent à 1,5 % de son loyer. Il devra également rembourser ses dettes en cas d’impayés.

 

  • Les aides parisiennes

Paris logement

La Ville de Paris verse 95 euros maximum par mois aux étudiants boursiers qui résident dans la capitale et en font la demande.

Pour cela, il faut simplement se rendre à la section d’arrondissement du centre d’action sociale. Il vous sera demandé une pièce prouvant l’attribution d’une bourse sur critères sociaux pour l’année scolaire en cours.

 

L’aide à l’installation dans un logement pour les étudiants (Aile).

Depuis 2012, la ville de Paris offre également un chèque de 900 euros aux étudiants boursiers qui viennent de s’installer dans un logement de la capitale, autre que ceux proposés par les résidences universitaires.

Pour bénéficier de la prestation, il suffit de remplir le dossier de l’Aile et de l’accompagner d’une copie du bail à son nom, d’un justificatif de domicile et d’un Revenu d’identité bancaire.

 

 

Trouver un logement …

seloger.com, explorimmo.comlogic-immo.com

A l’école ALIP, on sera toujours à votre disposition pour vous aider dans votre installation. N’hésitez pas à nous contacter !

 

A vous de jouer !

 

Miam ! Balade gourmande en Europe

Faites-vous plaisir en découvrant cette sélection européenne au cœur du 10ème arrondissement de Paris.

A déguster en ce joli mois de mai 2018 !

” France is back ” !

Le dynamisme de la France en matière d’enseignement supérieur semble être de retour !

 

Les chiffres clés de Campus France 2018 le prouvent.

 

Une belle croissance …


En 5 ans, c’est une hausse de plus de 12% de visas d’études accordés pour la France, avec dernièrement une forte hausse de 4.6% en un an.

En 2016, la France a accueilli 325 000 étudiants de tous horizons : Afrique, Europe, Asie, Amérique et Moyen-Orient.

La France se place donc en 4ème position dans l’accueil des étudiants internationaux. C’est aussi le premier pays d’accueil non anglophone !

 

Les femmes de plus en plus présentes …


52.4% de femmes parmi les étudiants internationaux en France ! 70 % d’entre elles étudient à l’université et les autres en écoles de commerce ou d’ingénieurs.

 

Francophonie


Le système éducatif français attire toujours autant. Ses formations d’excellence et sa langue font le succès de la France.

Oui, le bilinguisme est une force, et le français, « une langue du monde », a toute sa place au côté des formations en anglais proposées par les institutions éducatives. Ainsi, se former en France c’est deux fois plus de chance de s’ouvrir au monde.  La France est aussi le berceau de la recherche de haut niveau.

 

L’avenir


Les grands axes privilégiés pour les années à venir sont le renforcement des coopérations, la promotion des formations professionnelles et un accueil toujours meilleur des étudiants et chercheurs étrangers.

 

Et toujours 9 étudiants sur 10 qui sont satisfaits de leur séjour en France et le recommandent !