Langue Française – Le langage des jeunes / BOLOSS

 

« Boloss », de l’insulte à la reconnaissance littéraire !

 

L’ALIP s’intéresse à l’évolution de la langue française. En écho à son calendrier de l’Avent spécial « Langage des jeunes » publié en décembre 2020 sur ses réseaux sociaux, l’ALIP s’interroge avec vous sur l’origine du mot « boloss ».

En 2013, le Dictionnaire Le Petit Robert décide de le faire entrer dans son lexique. Et voici les premières notes écrites par Alain REY, grand linguiste qui nous a quittés en 2020 :

Origine inconnue ? En effet, les hypothèses existent mais aucune n’est encore avérée* (* = reconnue vraie). Une des hypothèses avance une origine du Mali en Afrique : le mot « boros » signifiant « pigeon » en soninké, une des langues du Mali et du Sénégal. Mais on peut aussi voir dans le mot d’argot espagnol « bolo », signifiant « fou », une similitude* (= une ressemblance) phonétique.

Le journal Le Monde, dans un article datant du 6 janvier 2021, donne à lire la version d’un autre linguiste, Jean-Pierre Goudailler, qui fait de « boloss » le verlan de « lobos », diminutif de «lobotomisé ». « Lobotomiser » est un terme à double sens. Son sens premier est chirurgical : il s’agit d’une opération du cerveau pour séparer le cortex préfrontal du cerveau. Les effets dévastateurs de cette opération, hautement technologique et sensible, lui ont donné son sens figuré, qui signifie “rendre bête, idiot”.

Bref, son origine étymologique multiple lui confère* (* = donne) probablement son succès, puisque chacun peut y voir le sens qu’il préfère …

Cela étant, à ce qu’on sait aujourd’hui, il apparaît pour la première fois en 1994, dans le cours de français d’une classe de collégiens de la région parisienne, et donnera même naissance à un court-métrage « Crame pas les blases *» (* = ne donne pas les noms). Selon les élèves, le « boloss » est un client de dealer, c’est celui qui achète de la drogue. Mais par extension, cette expression désigne une personne qui se fait avoir dans un marché, qui perd un échange.

C’est donc une insulte d’abord utilisée par les jeunes, mais qui va petit à petit se populariser et, ô consécration, finir par entrer dans les dictionnaires ! L’immense acteur français Jean Rochefort finira de consacrer définitivement ce mot dans ces vidéos absolument incontournables « Les Boloss des belles lettres » où il résume en “langage jeune” quelques classiques de la littérature française.

 

Et vous, une autre hypothèse, une suggestion ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.