Etudiants : tout savoir sur le logement !

 

L’aide au logement des étudiants

  • Les aides au logement de la CAF

Lorsque vos ressources sont modestes, vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la caisse des allocations familiales (CAF) pour payer votre loyer.

Trois aides – non cumulables – existent : l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement familiale (ALF ) et l’allocation de logement sociale (ALS).

 

L’aide à laquelle les étudiants ont le plus souvent recours est l’allocation de logement social (ALS). Elle concerne les jeunes célibataires sans enfant et dont l’appartement est privé.

L’APL est destinée aux locataires d’un logement conventionné par l’Etat, telles que les résidences universitaires et les habitations à loyer modéré (HLM). Elle est versée directement au propriétaire qui déduit son montant de votre loyer. 

L’ALF s’adresse aux locataires mariés et/ou ayant une personne à charge (enfant ou autres).

 

Quelles conditions remplir pour être éligible aux aides de la CAF ?

– Bénéficier d’un titre de séjour si vous n’êtes pas un ressortissant français

– Ne pas avoir un lien de parenté direct avec le propriétaire

– Etre titulaire d’un bail à votre nom.

– Votre logement doit respecter certaines règles : une surface d’au moins 9 m², une arrivée d’eau potable, la présence d’un chauffage, d’un évier et d’un WC.

– Le logement doit être occupé au moins 8 mois par an.

– Vos ressources (salaire, bourse etc…) doivent être inférieures à un certain montant.  Attention, il ne s’agit pas du revenu de vos parents.

 

Quel montant ?

Le montant des aides varie en fonction de vos ressources, du prix de votre loyer, du lieu de votre logement mais dépasse rarement les 250 euros par mois. Le site internet de la CAF propose un simulateur permettant d’évaluer le montant auquel vous pouvez prétendre.

 

  • La clé (caution locative étudiante)

La caution locative étudiante est un dispositif de l’Etat. Il vise à faciliter l’accès au logement des étudiants (étrangers y compris) sans caution familiale.

C’est l’Etat qui se porte garant du jeune, à hauteur de 700 euros par mois maximum.

En échange, l’étudiant s’engage à verser chaque mois auprès des gestionnaires du dispositif un montant équivalent à 1,5 % de son loyer. Il devra également rembourser ses dettes en cas d’impayés.

 

  • Les aides parisiennes

Paris logement

La Ville de Paris verse 95 euros maximum par mois aux étudiants boursiers qui résident dans la capitale et en font la demande.

Pour cela, il faut simplement se rendre à la section d’arrondissement du centre d’action sociale. Il vous sera demandé une pièce prouvant l’attribution d’une bourse sur critères sociaux pour l’année scolaire en cours.

 

L’aide à l’installation dans un logement pour les étudiants (Aile).

Depuis 2012, la ville de Paris offre également un chèque de 900 euros aux étudiants boursiers qui viennent de s’installer dans un logement de la capitale, autre que ceux proposés par les résidences universitaires.

Pour bénéficier de la prestation, il suffit de remplir le dossier de l’Aile et de l’accompagner d’une copie du bail à son nom, d’un justificatif de domicile et d’un Revenu d’identité bancaire.

 

 

Trouver un logement …

seloger.com, explorimmo.comlogic-immo.com

A l’école ALIP, on sera toujours à votre disposition pour vous aider dans votre installation. N’hésitez pas à nous contacter !

 

A vous de jouer !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *